Xxx-Holic

IMG_20190911_175857

Titre : Xxx-Holic

Auteur : Clamp

Éditeur : Pika

Date de parution : 2003

Nombre de tomes : 19 tomes

Résumé : Kimihiro Watanuki voit les esprits et les êtres surnaturels depuis toujours et il en souffre. Un jour il entre dans la boutique de Yuko, la Sorcière des Dimensions, qui lui propose de le débarrasser de ses visions. En contrepartie, il travaillera désormais à la boutique, aidant Yuko dans toutes les tâches qu’elle doit réaliser, que ce soit pour les humains ou pour les créatures surnaturelles…

Public : Collège – Lycée (15 -18 ans)

Thématiques : Fantastique, magie, folklore, créatures imaginaires, amitié, pacte, lycée

Série centrale, à mon sens, de Clamp parmi les mangas traitant du magicien Clow Read, Xxx-Holic nous offre une plongée magistrale au cœur de l’univers légendaire et fantastique du Japon.

Cette série est donc une fenêtre ouverte sur le bestiaire fantastique japonais, mais est également construite en parallèle avec la série Tsubasa Reservoir Chronicle. Si le héros de la série est Watanuki, il est important de comprendre que le personnage central n’est qu’autre que Yûko, personnage énigmatique, qui porte aussi entre autre le nom de Sorcière des dimensions. En effet, cette dernière tient une boutique dans laquelle on exauce les vœux, quel qu’ils soient. N’importe quelle personne ayant un vœu à formuler peut se rendre à la boutique, quelle que soit sa dimension, son univers ou sa réalité. Ainsi, nous faisons face à des Yokais et autres créatures fantastiques mais aussi à des personnages d’autres dimensions comme nous pouvons le constater dans Tsubasa Reservoir Chronicle.

Encore une fois, nous pouvons constater que la figure de la sorcière prend une forme toute particulière : ni adjuvante, ni opposante, elle rempli son rôle. L’on apprend bien plus tard qu’elle et Clow sont liés étroitement, sans doute sur un plan affectif, au point où Yûko, au moment de mourir, s’est retrouvée bloquée dans une semi-réalité qu’est la boutique quand Clow a souhaité qu’elle reste à ses côtés. Ainsi emprisonnée, elle doit remplir son rôle et exaucer les souhaits des clients qui pénètrent dans la boutique. A chaque fois qu’un nouveau client passe le seuil de la porte, elle rappelle au lecteur, au héros et peut-être à elle-même que c’était inéluctable, à la manière d’une prophétesse. Yûko prend donc des allures de sorcière aux pouvoirs multiples : intemporelle, omnisciente, toute puissante. En effet, elle réalise chaque souhait mais chaque vœu a un prix. Ce prix doit être équivalent au vœu formulé, la sorcière ne doit ni trop prendre ni pas assez. Il est important de remarquer que Yûko ne prend jamais pari, quelque soit le client qui se présente. Pour exemple, je m’appuie sur la cliente désirant faire disparaître une photo révélant son crime, comme elle a payé son prix, Yûko a réalisé son souhait. Toutefois les conséquences peuvent se révéler dramatiques pour les clients … En outre, notre personnage nous offre une autre vision de la sorcière, celle de la femme sensuelle, aux multiples kimonos, étendue langoureusement sur son divan, se prélassant en quasi-permanence.  En résumé, Yûko est un personnage riche aux multiples facettes, qui tient lieu de sorcière, mais contrairement au courant actuel qui fait de la sorcière un être de liberté, elle est régit par des lois et emprisonnée dans une temporalité arrêtée.

A elle, s’oppose, au départ, le personnage de Watanuki, notre héros. Angoissé, nerveux, excité, colérique, Watanuki part dans tous les sens dès le début de la série, ce qui est épuisant pour le lecteur. Il est à l’opposé de Yûko, qui est posée et calme (sauf quand elle boit…). Mais peu à peu, on voit une transformation s’effectuer. Plus la sorcière sent le temps reprendre son cours, plus Watanuki va se calmer et prendre la place et le rôle de sa patronne. D’une manière différente, le temps va également s’arrêter pour lui et il restera emprisonné dans la boutique jusqu’à ce que son vœu se réalise. Il faut noter que cette série a une suite : Xxx-Holic Rei, en quatre tomes, qui nous montrent sans doute comment évolue Watanuki et si son souhait s’est réalisé.

watanuki__la_zashiki_warashi_et_le_renard_en_tube_by_enalie_d4hu7he
Fan’art que j’ai réalisé il y a de ça plusieurs années…

Je reviens brièvement sur le bestiaire de la série : en effet, dans la totalité des 19 tomes l’on peut voir apparaître de nombreuses créatures. En cela, je trouve que la série est excellente car elle est un excellent vecteur de culture pour les jeunes lecteurs. Cela permet à ces derniers de s’ouvrir à des cultures et des légendes étrangères et à mieux les appréhender. Chaque créature interagit avec notre héros, qui subit le monde des esprits au départ de l’aventure, et plus il avance dans l’intrigue, mieux il est capable de les comprendre, à l’instar du lecteur. Pour ma part, j’aime particulièrement le renard en tube, la Zashiki-Warashi et la femme-chat. Je trouve qu’ils sont des êtres surnaturels très attachants ou du moins, les auteures se sont appliquées à les rendre attachants.

En bref, un manga incontournable qui nous ouvre à la culture et aux traditions japonaises avec des personnages riches et intéressants. A lire ou à relire sans hésiter !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s